Dans la plupart des cas, la cause du surpoids ou de l’obésité est un appétit excessif. C’est ça qui nous fait consommer trop par rapport aux besoin de l’organisme et qui, par conséquent, mène à l’accumulation de réserves sous forme de tissu adipeux. Pour cette raison, si nous voulons lutter contre le problème de surpoids, il vaut la peine d’apprendre comment réduire l’appétit et atteindre ainsi le poids désiré.

L’appétit et la faim

La faim ou la soif ne sont pas la même chose que l’appétit. La sensation de faim est purement physiologique et se produit lorsque l’organisme commence à manquer de nutriments. Elle se fait ressentir progressivement, son intensification est assez longue et est accompagnée de symptômes physiques sous forme de gargouillements d’estomac ou de contractions intestinales. Dans la phase suivante se produisent des maux de tête, la malaise, le tremblement des mains, l’affaiblissement ou même l’évanouissement.

La faim qui se prolonge peut avoir des conséquences fatales, souvent irréversibles – l’affablissement de l’immunité, les anomalies du métabolisme de l’eau et des électrolytes qui mènent aux troubles cardiaques et à la destruction générale de l’organisme. Elle peut également provoquer le développement de nombreuses maladies latentes.

L’appétit par contre est un désir soudain de manger un truc concret, par exemple des sucreries. Le développement de l’appétit, c’est-à-dire de l’envie de manger quelque chose, est motivé psychologiquement et peut être causé par une impulsion immédiate, par exemple la vue ou l’odeur d’un aliment, une conversation sur l’alimentation ou une émotion négative. Pour de nombreuses personnes l’alimentation est fortement associée aux émotions et constitue une sorte de compensation pour les expériences difficiles et la mauvaise humeur. Si la faim ne doit pas être ignorée, l’appétit excessif devrait être décidément dompté.

Comment réduire son appétit naturellement ?

La question primordiale est de changer les habitudes alimentaires existantes, y compris le type de produits consommés. Il faut renoncer surtout aux aliments hautement transformés en faveur de produits crus, peu transformés. Ils aident à maintenir le taux adéquat de glucose dans le sang, grâce à quoi ils donnent une sensation de satiété plus longue. En plus, ils sont généralement moins caloriques.

La chose très importante est le rôle joué par la fibre contenue dans certains aliments. Introduisons dans notre menu des légumes et des fruits crus, éventuellement cuits à la vapeur, des produits à grains entiers, des poissons et de la viande maigres, des fruits secs, des graines diverses, y comprises des graines de lin. Évitons les produits contenant des ingrédients nocifs – les conservateurs, les édulcorants, les levures alimentaires ou les colorants. La meilleure solution est de préparer les repas nous-mêmes, en abandonnant les repas préparés.

Un problème commun pour ceux qui veulent perdre le surpoids est l’envie des sucreries. Comment réduire l’appétit pour ce type de friandises ? Il est recommandé de choisir des aliments contenant du chrome car d’habitude c’est le niveau trop bas de cet élément qui provoque une envie intense du sucre. À ces aliments appartiennent : les dattes, les poires, le brocoli, les jaunes d’œufs, le bœuf. Les carences en zinc à leur tour peuvent provoquer des attaques non seulement d’appétit, mais aussi de faim. Pour les éviter, mangeons des petits-pois et des haricots, de l’oignon, de l’ail et du son.

Une autre question très importante en réduction de l’appétit est la façon de manger. Pour se protéger contre les attaques d’appétit, il est recommandé de manger plus souvent mais de moindres portions, et surtout de manger régulièrement : 4-5 petits repas par jour. Vous éviterez ainsi les fluctuations soudaines du taux de glucose dans le sang et les crises d’appétit indomptable. N’oubliez pas le petit déjeuner, buvez beaucoup d’eau et consommez des aliments à haute teneur en eau – des fruits et des légumes juteux. Et si vous n’arrivez pas à maîtriser le désir d’avoir quelque chose à manger entre les repas, choisissez des collations saines et faibles en calories comme des carottes, des radis, des tomates, du céleri ou des cocktails verts.

Comment combattre l’appétit à l’aide d’astuces psychologiques diverses ?

Puisque l’habitude de grignoter ressemble à une addiction, il vaut la peine de faire recours aux mécanismes qui se montrent fiables en traitement d’autres addictions :

  • Attendez que l’appétit passe – un désir soudain pour quelque chose de sucré, salé, croustillant passera très probablement, si on ne cède pas immédiatement. Onpeut détourner notre attention, en occupant nos pensées d’une autre activité, comme par exemple un jeu d’ordinateur, un journal, le nettoyage de notre bureau ou même le dénombrement de 100 à 1.
  • Évitez les situations associées aux aliments. Au lieu de se voir avec des amis dans un restaurant, allez vous promener avec eux. En regardant la télé, trouvez une activité supplémentaire pour les mains – vous pouvez tricoter, dessiner, soignez vos ongles, faire origami, peler des carottes que vous allez manger comme collation etc.
  • Supprimez les friandises préférées de la maison: des sucreries, des chips et autres ; remplacez-les par des fruits secs, des graines de citrouille ou de tournesol, des noix.
  • Planifiez soigneusement et à l’avance votre menu et préparez les repas vous-mêmes (en cuisinant, on mange déjà mentalement). Les plats doivent être savoureux et esthétiques mais pas abondants et excessivement saturés.
  • Ne prenez qu’une seule portion. Mettez une portion dans l’assiette pour la manger entièrement, mais sans consommation excessive . Mieux vaut manger sur une petite assiette, un tel repas semble être plus gros qu’il ne l’est en réalité.
  • Mangez lentement, cette manière de manger permet une meilleure évaluation du niveau de satiété et facilite également le processus de digestion.
  • Dans les situations extrêmes, mangez avec la main gauche (bien sûr si vous êtes gaucher, mangez avec la main droite). Ce n’est pas pratique, mais ça vous permet un meilleur contrôle sur la quantité d’aliments consommés.

Les herbes et les comprimés pour réduire l’appétit

Il y a certaines herbes qui peuvent aider à réduire l’appétit excessif aussi. À ces fins on recommande : la bourdaine, l’ortie, la coriandre, les feuilles de framboise. D’autres alliés seront aussi : la chicorée, la menthe poivrée et le romarin.

Les pharmacies stationnaires et en ligne offrent également des pilules de types divers pour réduire votre appétit. Elles contiennent généralement des pectines végétales, par exemple le vinaigre de cidre et des extraits de plantes connues pour les propriétés coupe faim et stimulant le métabolisme, tels que l’orange amère, le guarana, le poivre noir, la mangue africaine etc. Les réducteurs d’appétit contiennent généralement du chrome, un élément responsable du métabolisme de glucose dont le manque peut augmenter l’envie de sucreries.

Voici les produits recommandés :

Piperinox – un bloqueur d’appétit efficace et un brûleur de graisse en un seul produit.

Probiox Plus – un réducteur de surpoids contenant des inhibiteurs de l’appétit, des accélérateurs métaboliques et des probiotiques précieux.