La diète de Copenhague – principes généraux

Si nous sommes prêts pour un régime alimentaire total, il y a une chance que nous puissions réaliser le régime de Copenhague, mais sinon, il vaut mieux chercher d’autres systèmes de perte de poids. Le régime de Copenhague nous impose un certain nombre de règles, allant de la quantité de calories que nous pouvons consommer par jour, au nombre de repas et de menus, en passant par les heures de repas. Nous pouvons oublier les dîners tardifs, les délicieux déjeuners de midi ou les collations pré-centenaires. Nous pouvons cacher toutes nos habitudes alimentaires dans un tiroir, car il s’agit ici d’un plan nutritionnel rigoureux, dans lequel nous prenons exactement 3 repas par jour à des heures strictement définies – petit déjeuner entre 8 et 9, déjeuner entre 12 et 14, dîner entre 17 et 18.

Il est interdit de manger, de manger des plats supplémentaires (même très peu caloriques) et de changer le menu. Nous devons également renoncer à toutes sortes de liquides – jus, boissons, alcool, cocktails, thés de fruits, eaux aromatisées. Le contenu des repas est précisément spécifié, il n’y a pas d’exceptions, pas de substitutions ou de portions supplémentaires de nourriture. Le menu du régime de Copenhague est construit sur la base de quelques produits seulement, dont des œufs durs, de la viande maigre et quelques légumes.

Le régime de Copenhague est un régime de 13 jours. Pendant cette période, nous pouvons perdre de quelques à plusieurs kilos, selon le niveau de surpoids, le rythme des changements métaboliques ou le mode de vie. Comme il s’agit d’un régime très restrictif et d’un lourd fardeau pour l’organisme, nous ne pouvons le faire qu’une fois tous les 2 ans. L’apport calorique quotidien pendant le régime de Copenhague est de 600-800 kcal, ce qui est une valeur très faible, donc avant de procéder à ce plan de perte de poids, nous devrions examiner si notre mode de vie nous permet de baser notre régime de 13 jours sur une alimentation aussi fortement réduite.

Si, disons, nous faisons du travail manuel ou avons beaucoup de tâches et sommes en fuite presque toute la journée, le régime de Copenhague n’est pas pour nous parce qu’il fournit trop peu d’énergie. En opérant à haute vitesse et en mangeant 600 ou 800 calories par jour, nous risquons de nous épuiser et de provoquer des complications de santé.

Il est recommandé de réduire l’activité pendant le régime de Copenhague. Nous devrions abandonner non seulement le sport pour cette période, mais aussi d’autres activités plus exigeantes sur le plan physique. Le sport et l’activité intense pendant le régime de Copenhague peuvent avoir des conséquences sous forme de fatigue extrême, de baisse d’humeur, de somnolence, de maux de tête, d’irritabilité, de faiblesse ou de bien-être général.

Les contre-indications au régime de Copenhague sont :

  • de moins de 18 ans,
  • la vieillesse,
  • la grossesse et la période d’alimentation,
  • l’hypertension, les maladies cardiovasculaires,
  • une maladie du foie et des reins,
  • le diabète,
  • problèmes d’estomac, troubles digestifs,
  • des périodes de convalescence,
  • une faible immunité, une mauvaise santé.

Copenhagen Diet – menus, produits autorisés et non autorisés

Le régime de Copenhague suppose une réduction radicale des graisses et des glucides. La liste des produits interdits est ici extrêmement longue, et inversement, celle des produits autorisés ne comporte que quelques articles. De plus, pendant la journée, nous n’avons à notre disposition que 3 repas très modestes, composés par exemple d’œufs durs et de carottes, ou de befztyk lui-même. Certains jours, le menu est encore plus réduit – nous ne pouvons rien manger pour le dîner ou nous ne prenons que du café avec du sucre au petit déjeuner. Est-il possible de fonctionner normalement sur un tel menu ?

Produits interdits dans le régime de Copenhague :

  • le pain (l’exception est un toast, que nous pouvons manger le 3ème, 6ème, 10ème et 13ème jour du régime),
  • Des bonbons, du sucre,
  • des snacks salés,
  • des plats cuisinés,
  • des sauces, de la mayonnaise,
  • des jus, des boissons, de l’alcool,
  • des céréales, du son,
  • du gruau, du riz, des pâtes,
  • des pommes de terre,
  • des légumineuses,
  • tous les fromages sauf le fromage blanc naturel,
  • Yaourts aux fruits, fromages homogénéisés, desserts lactés,
  • crème, lait, beurre,
  • toute la viande sauf le filet de poitrine de bœuf et de poulet maigre,
  • la plupart des charcuteries (sauf le jambon maigre),
  • des mélanges d’épices prêts à l’emploi,
  • Du sel,
  • chewing-gum.

Produits autorisés dans le régime de Copenhague :

  • de boeuf maigre et de poitrine de poulet,
  • les poissons maigres (truite, sole, morue),
  • des oeufs durs,
  • de petites quantités de fruits,
  • légumes (épinards, brocoli, tomates, carottes, laitue),
  • du jambon maigre,
  • yaourt naturel,
  • des herbes,
  • de l’eau minérale en grande quantité (minimum 2 l d’eau par jour).

Nous ne créons pas nos propres compositions culinaires à partir des produits autorisés, mais nous les consommons conformément au menu descendant que vous trouverez ci-dessous.

Copenhagen Diet : régime de base

Malheureusement, le régime alimentaire à Copenhague n’est pas très varié, les repas sont petits, souvent répétitifs, homogènes et ascétiques (par exemple, dans le cadre d’un repas, nous ne mangeons que 200 g de viande et quelques feuilles de laitue ou simplement des carottes râpées avec du jus de citron). Nous ne pouvons pas ajouter de produits à nos repas ou changer les menus entre les différents jours (ce que je dois manger aujourd’hui, manger demain, et ce que je dois manger demain, aujourd’hui). La seule modification que nous pouvons apporter est d’inverser l’ordre des repas dans une journée, c’est-à-dire de manger un ensemble de repas le matin, et l’ensemble du matin pour le déjeuner, etc. Voici le menu exact :

Jour 1 (menu répéter jour 8)

  • Petit déjeuner : une tasse de café noir avec un morceau de sucre
  • Dîner : 2 œufs durs, 1 tomate, 1 verre d’épinards bouillis ou de brocoli
  • Dîner : un steak d’environ 200 g (provenant d’un lot de bœuf plus maigre), quelques feuilles de laitue ou un mélange de salades avec une cuillerée d’huile et de jus de citron

Jour 2 (menu répéter jour 9)

  • Petit déjeuner : une tasse de café noir avec un morceau de sucre
  • Dîner : steak, plusieurs feuilles de salade avec une cuillère d’huile et de jus de citron, 1 fruit sélectionné
  • Dîner : 1 tranche plus épaisse ou plusieurs tranches fines de jambon maigre, un verre de yaourt naturel incomplet

Jour 3 (menu répéter jour 10)

  • Petit déjeuner : une tasse de café noir avec un morceau de sucre, 1 toast sur une tranche de pain (de préférence complet)
  • Dîner : 1 verre d’épinards bouillis, 1 tomate, 1 fruit au choix
  • Dîner : 2 œufs durs, 1 tranche plus épaisse ou plusieurs tranches fines de jambon maigre, plusieurs feuilles de laitue ou un mélange de laitue avec 1 c. à soupe d’huile et de jus de citron

Jour 4 (menu répéter jour 11)

  • Petit déjeuner : une tasse de café noir avec un morceau de sucre
  • Dîner : 1 œuf dur, 1 grosse carotte râpée, du fromage blanc naturel ou du fromage de campagne (environ 150 g)
  • Dîner : environ un demi-verre de compote sans sucre (compote que l’on mange avec des fruits), moins d’un verre de yaourt nature

Jour 5 (menu répéter jour 12)

  • Petit déjeuner : 1 grosse carotte râpée avec du jus de citron
  • Dîner : poisson maigre (environ 300 g) assaisonné de jus de citron et d’herbes (par ex. basilic) cuit à la vapeur ou frit sans graisse
  • Dîner : steak, quelques feuilles de laitue, quelques têtes de brocoli bouilli

Jour 6 (menu répéter jour 13)

  • Petit déjeuner : une tasse de café noir avec un morceau de sucre, 1 toast sur une tranche de pain (de préférence complet)
  • Dîner : poitrine de poulet mijotée, plusieurs feuilles de laitue avec 1 cuillère à soupe d’huile et de jus de citron
  • Dîner : 2 œufs durs, 1 grosse carotte râpée

Jour 7

  • Petit déjeuner : thé
  • Dîner : poitrine de poulet grillée ou en ragoût, fruits sélectionnés
  • Dîner : rien

Pour éviter les carences en nutriments, nous pouvons utiliser des suppléments vitaminiques en parallèle avec notre alimentation. Pour de nombreuses personnes qui suivent le régime de Copenhague, des compléments spéciaux pour la perte de poids sont l’option optimale, composés de manière à supprimer l’appétit, à augmenter la sensation de satiété, et en même temps, grâce à de précieux extraits de plantes, à fournir des vitamines et des macro- et micro-éléments importants pour notre corps.

C’est bon : Classement des pilules amincissantes

Régime alimentaire de Copenhague : Produits alimentaires – substituts

De nombreux amateurs du régime de Copenhague cherchent des moyens de rompre sa monotonie, mais ce n’est pas facile en raison de la petite gamme de produits autorisés et des recommandations strictes sur la forme du menu. Certes, il est possible d’introduire une certaine variété et de créer une version originale du régime de Copenhague, mais il convient de rappeler que nos substituts ont une valeur nutritionnelle similaire (par exemple, des quantités comparables de graisses, de protéines et de glucides, de vitamines, de minéraux) et un contenu calorique similaire à celui des produits authentiques.

Disons qu’au lieu d’épinards et de brocoli, nous pouvons utiliser du chou frisé, des haricots asperges, des aubergines, de la courgette, et au lieu du jambon de porc traditionnel, du jambon de poulet ou de dinde ou du surlonge. Vous pouvez ajouter de la variété aux carottes râpées avec du céleri, du persil ou du chou-rave.

En ce qui concerne les fruits, le régime de Copenhague offre une certaine liberté, de sorte que nous pouvons utiliser à chaque fois des produits différents de cette catégorie pour rompre la routine culinaire. En ce qui concerne les habitués du menu, c’est-à-dire les œufs, il sera difficile de trouver un substitut convenable. Ils forment l’épine dorsale du régime alimentaire et fournissent une portion substantielle de protéines et d’autres nutriments importants. Il ne faut donc pas y renoncer, mais vous pouvez préparer différemment les œufs durs classiques : faites-en une pâte (avec un peu d’huile ou de yaourt et des herbes, par exemple de la ciboulette, de l’aneth, du basilic) et servez-les sur une feuille de laitue ou préparez une salade avec de la tomate ou du concombre vert. Certains œufs durs sont également remplacés par des œufs dans les T-shirts.

Un grand problème pour beaucoup de gens est aussi le bœuf qui apparaît souvent sur le menu. Tout le monde ne l’aime pas. Tout le monde n’a pas facilement accès à elle. Tu peux remplacer le steak par autre chose ? D’une part, nous ne devrions pas utiliser de substituts, car en mangeant un tel steak de bœuf, nous fournissons à l’organisme beaucoup de protéines saines, beaucoup de fer et d’autres éléments nutritifs importants, ce qui nous permet de nous défendre contre leurs carences et la détérioration de la santé.

D’autre part, un gros steak de poitrine de poulet ou de dinde fournit également une portion substantielle de protéines, de minéraux et de vitamines. Bien que la poitrine de poulet ou de dinde contienne un peu moins de fer que le bœuf, nous pouvons compenser cette réduction en mangeant beaucoup de légumes verts, par exemple du persil, du chou frisé, du botwinka, des feuilles d’épinards frais. Ils sont de petite taille et très riches en nutriments.

Pour résumer, un régime de Copenhague avec du poulet ou de la dinde au lieu du bœuf peut fonctionner, mais il vaut la peine de se souvenir de portions de viande suffisamment importantes (environ 200-250 g pour 1 steak) et de manger en même temps des légumes à feuilles riches en bioéléments.

Régime alimentaire de Copenhague – effets

Le régime de Copenhague attire généralement les personnes qui sont déterminées à perdre du poids et celles qui n’aiment pas attendre des semaines pour en ressentir les effets, mais préfèrent observer les changements dans l’organisme presque immédiatement. Ce régime peut leur donner ça, mais est-ce que ça va durer ? C’est une affaire distincte. La majorité des personnes qui réussissent à compléter leur régime enregistrent une perte de poids d’environ 5 à 10 kg. Il est parfois possible de perdre encore plus de poids, environ 12-15 kg, mais cela concerne surtout les personnes ayant un surpoids très important.

Une perte de poids importante est le résultat de réductions radicales des glucides dans l’alimentation, de l’élimination du sel, d’aliments malsains qui interfèrent avec le métabolisme et d’une diminution générale de la teneur en calories. Les repas commencent soudainement à nous fournir plus de la moitié de l’énergie, de sorte que notre corps commence à atteindre les réserves de graisse. Cependant, ce n’est pas la graisse, mais l’eau qui s’échappe le plus rapidement de notre corps. En se débarrassant de l’eau sous-cutanée accumulée, nous perdons du poids de façon intensive, ce qui peut être mal interprété par nous comme une diminution des niveaux de tissu adipeux. Malheureusement, une réduction complète du tissu adipeux exige des effets à long terme plus importants qu’un régime radical de deux semaines.

En bref, à la fin du régime de Copenhague, nous aurons perdu quelques kilos ou une douzaine de kilos, dont un pourcentage important de perte d’eau et moins de graisse. Un autre point mérite d’être souligné, à savoir que dans de nombreux cas, les effets du régime de Copenhague ne sont malheureusement pas durables. Après un jeûne aussi strict, le corps demande de la nourriture, puis commence rapidement à accumuler à nouveau des réserves d’eau et de graisse, ce qui se traduit par une augmentation de poids, qui devient souvent encore plus élevé qu’avant le régime.

Le régime alimentaire de Copenhague – le pour et le contre

Il ne fait aucun doute que le régime de Copenhague n’est pas un régime que tout le monde choisirait. C’est un régime qui est beaucoup plus stressant et plus difficile à passer que les autres régimes amaigrissants, comme le régime à la tomate, le régime à 1500 kcal, le régime à l’avoine ou le régime South Beach. Néanmoins, il présente quelques avantages qui le rendent encore très populaire.

Les avantages du régime de Copenhague :

  • C’est court, seulement 13 jours.
  • Elle entraîne une perte de poids rapide.
  • Il est facile, il ne nécessite pas la préparation de plats de fantaisie.
  • Elle ne nécessite pas de gros investissements financiers.
  • Aide à se débarrasser de l’eau sous-cutanée.
  • Il entraîne la contraction de l’estomac, ce qui contribue à réduire la quantité de nourriture consommée.

Défauts du régime de Copenhague :

  • Elle impose une réduction trop radicale des calories (600 ou 800 kcal par jour ne suffisent pas au bon fonctionnement de notre organisme).
  • Le plan alimentaire manque d’un petit déjeuner décent. Le petit déjeuner est, après tout, un repas de base qui doit donner une sensation de satiété, fournir de l’énergie pendant longtemps et “booster” le métabolisme pendant toute la journée (dans le régime de Copenhague, la plupart des jours pour le petit déjeuner, nous ne buvons que du café avec du sucre, ce qui, oui, donne une certaine quantité d’énergie, mais pour une courte durée).
  • C’est très monotone. Des repas encore répétés et peu variés peuvent causer du découragement.
  • Il ne donne pas une sensation de satiété, il nous donne encore faim.
  • Il contient trop peu de vitamines, de minéraux, conduit à des carences nutritionnelles.
  • Il peut entraîner un ralentissement du métabolisme.
  • Cela nous fait sentir plus mal, nous rend apathiques, constamment fatigués.
  • Il cause des problèmes de concentration, affecte négativement les fonctions cérébrales (pour les cols blancs, cela peut être un gros problème).
  • Pendant sa durée, vous devez renoncer au sport et à d’autres formes d’activités plus intensives.
  • Il peut causer une perte de tissu musculaire.
  • Il cause un certain nombre de maux tels que : maux de tête, étourdissements, faiblesse, perte de cheveux, détérioration de l’état de la peau.
  • Ce n’est pas un régime pour tout le monde, c’est seulement pour les personnes ayant une santé irréprochable, il ne convient pas aux personnes trop jeunes et trop âgées.
  • Il est souvent suivi d’un effet yoyo.

Régime alimentaire de Copenhague – avis

Ce que nous ne trouvons certainement pas parmi les opinions sur le régime de Copenhague, c’est le cri unanime de son succès ou de son échec. Combien de votes pour, combien de votes contre. Les partisans de ce régime soulignent que oui, il faut y mettre un peu d’effort, faire beaucoup de sacrifices et faire face aux baisses d’énergie et à la détérioration de l’humeur, mais les effets sous forme de 5, 7 ou même 10 kg valent moins.

Et les opposants au régime de Copenhague sont d’avis qu’il ne vaut pas la peine de financer un tel fardeau pour le corps et de risquer des complications pour la santé, car il existe de nombreuses formes de perte de poids beaucoup plus accessibles et plus simples qui, bien que nécessitant plus de temps, donnent des effets plus durables.

Régime alimentaire de Copenhague – règlements

Le régime alimentaire de Copenhague est d’une grande simplicité culinaire, comme le confirment les recettes suivantes :

L’ambre dans le régime de Copenhague – recette d’un plat de base dans le menu

Les ingrédients :

  • un morceau d’environ 200 g de viande de bœuf maigre
  • jus de citron
  • thym, origan
  • poivre noir moulu
  • 1 cuillerée d’huile

Préparation :

On va casser le steak de boeuf légèrement avec un marteau. On frotte avec des herbes, du poivre et du jus de citron. On le reporte de quelques minutes. Mettez la viande sur une poêle chaude graissée avec de l’huile. On a fait frire de chaque côté pendant environ 5 minutes.

Une recette simple pour les épinards dans le régime de Copenhague

Les ingrédients :

  • un demi-paquet d’épinards congelés ou quelques grosses poignées d’épinards frais
  • jus de citron
  • thym
  • dent d’ail

Préparation :

Verser un peu d’eau dans une casserole, y jeter les épinards, laisser mijoter à feu doux pendant quelques minutes. Assaisonner avec du jus de citron, du thym, de l’ail pressé dans une presse, remuer, faire mijoter un moment. Pour la variété, nous pouvons ajouter de la ciboulette, de l’aneth ou des tomates hachées.